ILS NOUS FONT CONFIANCE ET NOUS SUPPORTENT
  • Facebook Metallic
  • YouTube Metallic

Facebook / devenez Fan

YouTube / abonnez vous 

© 2014 Stade Francais Paris Rugby.  Proudly created by GSVP

EQUIPES U14
Dernières nouvelles 

Meilleurs voeux à tous.

Une belle et heureuse année 2017 à tous les joueurs et joueuses, ainsi que leurs proches.

Au programme de cette rentrée, la visite de quelques joueurs pros lors de l'entraînement de reprise du mercredi 4 janvier.

Nouvelle opération supporters de l'école de rugby à l'occasion de la venue du Stade Toulousain à Jean Bouin le dimanche 8 janvier.

Galette des Rois du Stade Français Rugby le dimanche 15 janvier à partir de 14h, dans les salons du Stade Jean Bouin (entrée porte A).

Bon, la fête c'est sympa, mais les entraînements reprennent, et nous souhaitons à tous les joueurs et leurs coachs de remporter beaucoup de succès au cours de cette nouvelle année. Au boulot!

Stade F. / Bayonne: Victoire de l'Ecole de Rugby !

3 déc. 2016

En ce samedi de repos pour certaines catégories (prévu, ou forcé à cause de terrains impraticables), l'EdR a organisé au pied levé une session de travail à Jean Bouin à l'occasion de la réception de l'Aviron Bayonnais.

 

Au menu, séminaire de cohésion (les garçons semblent ravis de passer du temps ensemble hors du terrain, cela augure de belles choses pour les matchs à venir), analyse des différentes phases de jeu, de rugby à l'ancienne (distribution de marrons, châtaignes et autres poires), et de rugby moderne (défense  de fer et attaques virevoltantes).

Au final, victoire de Bayonne à l'ancienne, carton rouge contre carton jaune, et victoire du Stade au rugby moderne, 51 points à 5, 8 essais contre 1.

Cerise sur le gâteau, les joueurs pros, prévenus de la présence de l'Ecole de Rugby dans une des tribunes du stade Jean Bouin, sont venus à la fin du match saluer les jeunes stadistes, avec poignées de mains et selfies réalisés par leurs soins. Belle attitude et super état d'esprit après une performance de haut niveau sur la pelouse. Le rugby!

Un immense merci à Marc, Olivier, Cédric, Séverine, et tous les dirigeants et parents pour l'organisation et la mise en place de cette chouette initiative.

U14 ELITE (2003)

Managers :

 Julien Combes (sportif)
Dirigeants : 

Entraîneurs : 

Yoann Leprovost et Vincent Lagasse

Horaires & lieux D'entrainement  : 

Hippodrome d'Auteuil : le lundi à 19h, mercredi à 17h. (Terrain synthétique) et Jeudi à 18h.

Métro Porte d'Auteuil - Paris 16º.

Calendrier de la saison: Cliquez ici.


Prochains matchs :

U14  ELITE2 / ESPOIRS  (2003-2004)

 

Managers :

Marc Maire (admnistratif) et Olivier Carreiras (sportif)
Dirigeants : 

Sébastien Figué, Pierre-Alain Leduc, Christophe Mathieu, Cyrille Millet.

Email:

stade.minimes.infos.2016@gmail.com

 

Entraîneurs : 

Guillaume Boubat & Mathieu Cabiro

Horaires & lieux d'entraînement  : 

Hippodrome d'Auteuil (Terrain synthétique):

le lundi à 19h, mercredi à 16H15 et jeudi à 18h.

Métro Porte d'Auteuil - Paris 16º.

Programme entraînements:

Semaine du 2 janvier

Jeudi 5 janvier: Auteuil

Prochains matchs:

Samedi 7 janvier : REPOS

 

3e journée championnat CIFR

26 nov. 2016

Rugby champagne à Epernay pour les Elite2

L’équipe U14 élite 2 se déplaçait à Epernay pour rencontrer l’équipe locale et celle de Suresnes.

Après un départ retardé pour attendre les collégiens étudiant le samedi matin, nous avons pris la route sous un ciel nuageux. Les encombrements traditionnels des départs en week-end nous ont retardés, mais c’est sans encombre que nous avons rejoint le Stade Chandon en milieu d’après midi.

L’équipe de Suresnes étant arrivé avant nous, les rencontres entre les deux équipes avaient déjà eu lieu. Après un échauffement rapide mais tonique, les vaillants stadistes ont foulé un terrain un peu gras mais parfaitement praticable pour défier Suresnes. La première mi-temps fut à sens unique. Une domination sans partage des stadistes a étouffé  toutes les velléités d’attaque des joueurs des Hauts de Seine. Un seul essai néanmoins a récompensé les nombreuses attaques parisiennes. Un peu de déchet au moment de conclure et une très bonne défense ont empêché le score de refléter la supériorité de nos gaillards. Grosse satisfaction, la défense parisienne n’a jamais été prise en défaut et aucune occasion d’essai à déplorer. Après cinq minutes de courte pause, l’équipe revenait sur le pré pour affronter l’équipe locale. Alors que le schéma du match précédent semblait vouloir se répéter, un contre assassin du troisième ligne centre sparnacien était récompensé d’un essai malgré le retour désespéré d’un défenseur stadiste. L’attaquant ayant été retourné et n’ayant pas aplati le ballon, le banc de touche parisien espérait une mêlée à 5m. Que nenni, l’arbitre a validé l’essai…

Malgré ce coup du sort, les bleus et roses ne se sont pas découragés, au contraire ! Sur le coup d’envoi, l’essai de l’égalisation arriva très vite après une série de passes rapides débordant la défense sparnacienne. Ensuite, la domination fut totale jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre. Pas moins de 5 essais marqués en une mi-temps, le jeu était trop rapide pour les Champenois.

La deuxième mi-temps face à Suresnes fut plus équilibrée avec de beaux mouvements de chaque côté. La défense parisienne fut souvent mise à rude épreuve mais ne craqua jamais. Et c’est au contraire un deuxième essai d’ailier qui récompensa les efforts stadistes en fin de rencontre, ruinant tout espoir de retour pour les Suresnois, d’autant que la dernière attaque parisienne fut avortée à quelques mètres de la ligne d’essai par une faute de mains…

 La deuxième mi-temps face à Epernay est repartie sur les mêmes bases que la fin de la première. Trois essais supplémentaires venaient récompenser les assauts des stadistes. Puis d’un coup, une baisse d’intensité, sans doute due à la fatigue accumulée au cours des 30 minutes de jeu pratiquement sans interruption et à la fierté des joueurs locaux, a inversé la tendance. Et c’est dans leur 22 mètres que les parisiens ont dû finir le match s’arc-boutant sur leur ligne, défendant solidairement leur territoire. Et c’est avec soulagement qu’ils entendirent l’arbitre siffler la fin du match !

En conclusion, l’équipe a respecté les consignes du coach Olivier (« Soutien, Soutien ») et cela a facilité les choses. Mathieu a su remobiliser les troupes afin que l’équipe ne cède pas à la facilité. Les ailiers ont montré de la vivacité, des appuis de feu et de la vista pour prendre l’espace et atteindre la terre promise. La charnière a bien joué les coups, rapidement, mais sans précipitation. Les avants ont répondu présents dans le défi physique et ont opposé une défense de fer que les attaquants adverses n’ont pas réussi à forcer. Deux belles rencontres, abouties, avec de belles satisfactions. Mais il faudra renouveler ce type de performance face à des équipes plus fortes pour confirmer le potentiel qui se dessine.

Enfin, impossible de  ne pas parler d’Alex, héros malheureux du déplacement, qui, à peine entré en jeu, s’est claqué en tapant une transformation… manquée.

Pierre-Alain et Christophe, avec Mathieu et les Elite 2 à Epernay

Rugby courage à Auteuil pour les Espoirs

Pendant ce temps, l'équipe Espoirs composée des joueurs...présents, a souffert à Auteuil face aux équipes 1 de Melun Sénart et Massif Central Paris. En face, il y avait du lourd, du costaud et beaucoup d'organisation dans les rucks.

Entre les non-réponses, les désistements de dernière minute et les ravages des virus, gastro et autres grippes, le groupe se composait de 16 joueurs qui n'avaient jamais évolué ensemble.

Forcément, la première mi-temps face aux bulldozers de Melun a été un peu délicate (0-24). Le cou d'Alec labouré par les crampons adverses pour motiver les copains, associé à quelques consignes bien ciblées de Guillaume, et nos valeureux Stadistes ont dominé la deuxième période pour l'emporter 7-0.

A coeur vaillant, rien d'impossible.

Le second match face à Massif Central Paris a laissé un sentiment mitigé à nos jeunes combattants, qui après avoir fait jeu égal avec leurs adversaires, ont perdu chacune des deux mi-temps 1 essai à rien, non sans avoir fait le siège de la ligne adverse pendant toute la fin de la seconde période. Mais dominer n'est pas gagner.

Avec un peu plus de temps passé ensemble, ces joueurs vont étoffer leur jeu collectif, et les victoires seront à coup sûr la récompense de ce travail.

Mention spéciale à Sacha pour sa combativité en attaque et en défense, à Alec pour son comportement de capitaine courage, qui a en plus tenu son rôle d'arbitre avec grand sérieux. Et à Marie, maman de Pierre, qui a bravé le froid et le vent pendant les matchs, puis a installé un goûter très réconfortant pour les trois équipes.

Sébastien (+ Marie), avec Guillaume et les Espoirs à Auteuil

2e journée championnat CIFR à Reims

19 nov. 2016

Ce déplacement était parfaitement organisé, réglé comme un mouvement d'attaque des Elite2 2004-2003, jusqu'au moment où le chauffeur du bus a décidé de tirer un bord vers l'ouest. Pour aller à Reims, cela veut dire 1 heure de perdue. Heureusement, il ne jouait pas avec les garçons samedi après-midi.

Après un échauffement dynamique lors des matchs à VII (4 mi-temps, 23 essais marqués, 2 encaissés), les choses sérieuses ont commencé à la nuit tombante (merci chauffeur) avec les deux rencontres à XV face à Reims et Vincennes (nos compagnons de bus). Reims a très vite été dépassé par la vitesse et la précision des joueurs du Stade, victoire 8 essais à 0.

Opposition plus sérieuse face à Vincennes, mais le niveau de jeu des stadistes s'est rapidement élevé, notamment en défense (acharnée), avec à la clef, une victoire 4-0.

Beaucoup de sérieux et d'application pour les bleu et rose, qui ont brillament porté les couleurs du Stade dans le froid et la nuit (merci chauffeur, bis) de Champagne.

Dernière consigne de coach Mathieu, "on file aux vestiaires, on prend les sacs, les goûters, on dit merci au-revoir et on monte dans le bus". Histoire de ne pas rentrer à minuit!

Arrivée tardive à Auteuil, mais les garçons avaient le sourire, le coach aussi (ils ont très bien joué). Et les dirigeants également, ils sont tous sympas et agréables, cela fait plaisir de les accompagner.

La semaine prochaine, Epernay...et si on changeait de chauffeur de bus?

Sébastien, Christophe et Mathieu, avec les U14 2004/03 Elite2.

Chronique du lundi soir à l'hippodromme

10 Oct. 2016

Fin d'entraînement pour les 2003-2004 Elite2/Espoirs, et dernière consigne de Guillaume et Mathieu, somme toute assez simple:

"Bon, pour finir, vous faites un tour de terrain, EN SILENCE, et groupés".

........

"Tiens, ce ne sont pas les 2003-04, étalés sur 30m, qu'on entend à l'autre bout du terrain?"

........

"Bien les garçons, mission presque accomplie, 0 sur 2. Alors nous allons passer aux pompes-gainage-abdos".

Tout cela dans la bonne humeur bien sûr...

Stade Français / RCP15  Vaucresson

8 Oct. 2016

Le RCP15 n'étant venu qu'avec une seule équipe, c'est une triangulaire RCP15,  

SF Espoirs et SF Elite2 qui a permis à tous les garçons de jouer sur les pelouses de Vaucresson en ce samedi après-midi.

Les 2003-2004 ont démarré en mode "peinard, j'y vais tranquillou", ce qui leur a valu une petite remontée de bretelles des coachs, sur le thème "le match ne commence pas à la mi-temps". Effet immédiat, la deuxième période face au RCP15 a vu les stadistes montrer beaucoup plus d'envie et de détermination. Et marquer l'unique essai du match.

 

De leur côté, les 2004 Elite2 ont fait preuve d'envie et de courage face aux joueurs du RCP15 plus âgés (majorité de 2003) et aux 2003-2004 Espoirs du SF. Ces rencontres ont donné l'occasion à ce groupe de voir ce qui l'attendait pour cette saison.

Cliquer ici pour voir les photos de l'après-midi, qui s'est conclu par le traditionnel goûter à la sortie des vestiaires.

 

Résultats:

SF Espoirs - RCP15      1-0

SF Elite2 - RCP15         0-2

SF Espoirs - SF Elite2   3-0      

Reprise et coup double face au Racing. 

24 Sept. 2016

Matchs de rentrée pour les U14 en ce samedi ensolleilé au Plessis Robinson. Avec d'un côté les 2003 Elite, et de l'autre les 2004-2003 Elite2/Espoirs. 

La vivacité des enchainements des 2003 a fini par écoeurer les gros gabarits du Racing, et le Stade s'impose 13 essais à 3. Cliquer ici pour les photos.

Avec un groupe qui se découvrait, et une mise en route logiquement plus difficile, les 2004-2003 ont dû montrer beaucoup de détermination et d'envie, pour finalement obtenir une belle victoire 3 essais à 2. Cliquer ici pour les photos.

Le mot de la fin d'Olivier C. résumait bien cette après-midi réussie pour nos jeunes stadistes: "les garçons, c'est encourageant pour la suite, et gagner ici, ça fait quand même très très plaisir!"

Galerie Photos
ILS NOUS FONT CONFIANCE ET NOUS SUPPORTENT
TOUS NOS PARTENAIRES ICI
  • Facebook Metallic
  • YouTube Metallic

Facebook / Devenez Fan des Pros

YouTube / abonnez vous 

Ce site et son contenu sont la propriété exclusive de Stade Français association. 
Toute reproduction sur quelque support que se soit des ressources iconographiques ou contenus éditoriaux présentés sur le site est formellement interdite.Pour tout renseignement vous pouvez contacter le Stade Français Association aux coordonnées suivantes : 
Tél. : 33 (0)1 40 71 71 00 / Email : adminasso@stade.com 

IMG_2126